C’était en 1900, à seulement 22 ans, que Marius Fabre crée sa savonnerie à Salon-de-Provence dans le hangar de son jardin. Malin, il sauta sur l’occasion de l’installation du chemin de fer dans la ville, pour lancer son activité. En 1914, il a dû partir à la guerre, l’entreprise est alors reprise par sa femme pendant 4 ans.

Quelques années plus tard, l’entreprise rencontre une pénurie de matières premières. L’Etat demande aux savonneries de produire des savons qu’avec 12% d’huile contre 72% habituellement. Mais encore… Le marché du savon de Marseille ne cesse de décliner suite à l’apparition de produits utilisés pour les machine à laver, le développement des grandes surfaces et la création de nouvelles savonneries dans des régions extra-méridionales.

Puis les années 1980-2000 arrive. Marie-Hélène, la petite fille de Marius, reprend le flambeau avec son mari Robert. Leur stratégie : un retour au naturel et à l’authenticité.

Aujourd’hui, leurs deux filles, Marie et Julie Bousquet-Fabre, ont repris l’entreprise familiale et continuent de surfer sur cette stratégie. Marius Fabre compte plus de 40 collaborateurs.

Le Saviez-vous ?

Le Maître Savonnier goûte le savon dans le chaudron pour vérifier sa parfaite fabrication. Si la pâte pique la langue c’est que le savon nécessite un dernier lavage à l’eau pure.

Vous êtes accueilli(e) dans la boutique de Marius Fabre, où vous pourrez découvrir toutes leurs gammes de produits. Ils vendent même des chutes de savon pour que vous puissiez faire votre propre lessive ! La visite se décline en trois parties : l’histoire de l’entreprise, la fabrication de ses produits et une session de questions / réponses.

Laly, notre guide, a débuté la visite par nous expliquer les 120 ans d’histoire de la savonnerie. Puis, nous sommes allés rencontrer Jean-Pierre, le Maître Savonnier, qui nous a expliqué le processus de cuisson du savon. L’entreprise a conservée deux chaudrons de l’époque.

On a poursuivi la visite dans la salle de séchage : après avoir versé le savon dans des « mises », le produit doit sécher pendant 48 heures. Par jour de mistral, les fenêtres exposées au nord sont ouvertes, ce qui permet de réduire le temps de séchage.

INFOS PRATIQUES

📍 Salon-de-Provence
🕐 30 minutes
🎫 Gratuite
🤩 Boutique

Logo qui certifie un savon de Marseille

Après le séchage, on passe à une démonstration de la découpe des savons : une fois sec, le produit est coupé dans les mises en pains de 35 kg, à l’aide d’un couteau tiré par un treuil. Les pains sont à leur tour découpés dans une machine pour en faire des blocs de différentes tailles.

On finit la visite dans la cour de la fabrique avec l’étape de marquage du savon : c’est Gilbert, muni de son marteau, qui frappe artisanalement le marquage du savon. Il existe également une méthode plus moderne pour signer le savon.

Il n’y a pas d’appellation « Savon de Marseille », cependant pour reconnaître un vrai savon de Marseille il vous suffit de vérifier si il est marqué par le logo ci-dessous. Autres astuces : un véritable Savon de Marseille n’a pas d’odeur et sera toujours de couleur verte ou beige.

Notre équipe d’experts peut vous accompagner à valoriser votre savoir-faire français 👇